Cape Town – Souvenirs, secrets & addresses

Scroll down for the English version

Il est toujours extrêmement difficile de résumer un endroit et c’est encore plus vrai pour une ville aussi forte historiquement que Cape Town. Il y a des villes qui vont vers le déclin ou ne vont nulle part depuis des décennies – comme certaines villes d’Europe malheureusement – d’autres qui se réinventent et renaissent de manière quasi miraculeuse. C’est ce que j’ai ressenti ici et je ne crois pas qu’on puisse approcher ce qu’est l’Afrique du Sud sans voir Johannesburg et Cape Town. Ce sont deux symboles absolus, et rien qu’en étant dans votre hôtel et en prêtant attention à l’attitude des gens, vous verrez comme je l’ai vu, l’énergie que ces villes dégagent. En fait, j’ai toujours trouvé l’attitude des gens révélatrice de la santé d’un pays. Nous sommes descendus au superbe Mount Nelson – un hôtel légendaire qui j’en ai peur, fait partie de ces sublimes old dames qui n’existeront un jour sans doute plus, et tout le monde a été absolument charmant. Je veux dire, naturellement charmant. J’ai demandé à Shahieda et Katie qui travaillent à l’hôtel depuis plus de trente ans de poser avec moi sur cette photo, et en voyant leurs sourires et leur bonne humeur qui ont illuminé mon séjour – et l’énergie des gens de cette ville qui portent encore en eux le souvenir de leur passé – je n’ai pu m’empêcher de penser à quel point la mauvaise humeur parisienne est inexcusable. Notre amie Elizabeth de Kergorlay, (propriétaire de la marque Babeth’s Feast), a contacté ses amis de Cape Town comme l’écrivain Rahla Xenopoulos, qui a organisé un magnifique dîner pour nous avec Michelle Potter et son mari (fondateurs de l’association SAYes), et l’architecte d’intérieur Craig Kaplan. La soirée était décontractée et chaleureuse, exactement le genre de moment qui vous fait aimer une ville, alors merci Elisabeth et vous tous pour cet accueil ! Nous sommes revenus le dernier jour de notre séjour pour un petit shopping et voici quelques adresses que j’ai aimées car on m’a dit que je n’en mettais parfois pas assez mais pour tout vous dire, je les oublie souvent dans mes carnets.

The Old Biscuit Mill, Mnandi Textiles (ma boutique secrète) pour de beaux tissus africains – 90 Station road. Robert Sherwood et Alberto Rodriguez showroom, 173 Bree Street. The Farm Village Noordhoek, à environ une heure de route.

PS : Mon voyage est sur Instagram et Cape Town sera sans doute dans mon prochain livre. La fantastique photo noir & blanc est de Cloete Breytenbach.

Francisca Matteoli : Cape Town - Souvenirs, secrets & addresses

Francisca Matteoli : Cape Town - Souvenirs, secrets & addresses

Francisca Matteoli : Cape Town - Souvenirs, secrets & addresses

Francisca Matteoli : Cape Town - Souvenirs, secrets & addresses

It’s always quite difficult to summarise a place and this is even truer for a city like Cape Town that has such an intensely rich history. Some cities go downhill or just don’t go anywhere for decades – a bit like some European cities unfortunately – while others reinvent themselves and are regenerated in a way that is quite miraculous. This is what I felt in Cape Town and I don’t think that anyone can get close to understanding South Africa without visiting Johannesburg and Cape Town. They are two unequivocal symbols and even if you just sit in your hotel and watch the way people behave, you will see what I saw and feel the energy that radiates from both cities. Indeed, I’ve always found that the way people behave demonstrates the state of a country. We stayed at the superb Mount Nelson – a legendary hotel that, I fear, is one of those splendid “grand old ladies” of the past that will one day disappear – where everyone was so nice to us – and I mean sincerely nice. I asked Shahieda and Katie, who have worked both in the hotel for over thirty years, to pose for this photo with me. And whenever I see their big smiles and their light hearted mood that brightened my stay so much – but also the energy of people in this city, people who still carry the memory of their past history – I couldn’t stop myself from thinking that Parisian bad temper is unforgivable. One of our friends, Elisabeth de Kergorlay (who owns the Babeth’s Feast label) called her friends in Cape Town, like the writer Rahla Xenopoulos who organized a superb dinner for us with Michelle Potter and her husband (founders of the SAYes Association) and Craig Kaplan (the Interior Decorator). The evening was casual and friendly, the sort of atmosphere that makes you fall in love with a city, so very many thanks to Elisabeth and to everyone else for such a wonderful welcome! We returned to Cape Town on the last day of our trip to do some shopping and I’m including below the addresses of some of the places I liked – apparently I don’t always give enough details although, to be quite honest, I often just forget I have them in my notebook.

The Old Biscuit Mill, Mnandi Textiles (my hidden gem) for quality African fabrics – 90 Station road, The Robert Sherwood and Alberto Rodriguez showroom on 173 Bree Street, The Farm Village Noordhoek, an hour’s drive away.

PS: Photos of my trip are on Instagram and it is highly likely that Cape Town will be included in my next book. The author of the fantastic B&W photo is Cloete Breytenbach.

Publié dans For English speakers, Hotels, Places & people, Travel | Marqué avec , , | Commentaires fermés

The World – MAP STORIES is out worldwide!

FR/ Les éditions internationales de Map Stories sont sorties aujourd’hui ! Pensez à vos amis étrangers et passez le lien. Un grand merci à tous ceux qui ont réalisé ce livre ainsi qu’à mes fantastiques éditeurs. Le livre est disponible sur Amazon ainsi que tous les sites et librairies qui vendent des livres dans les langues ci-dessous.

ENG/ Today is the day! Map Stories is out in English, German, Swedish & Spanish. I hope you like it as much as I do. Thank you to everyone involved and to my fantastic editors. Click on the links for more info, and tag someone who love travel books too! Thank you to Editions du Chêne, Octopus Publishing Group (English), Prestel Publishing (German), Bonnier Fakta (Swedish), Blume Editorial (Spanish). Get your copy at Amazon and wherever books are sold!

AMAZON (English) – AMAZON (German) – BONNIER FAKTA (Swedish) – BLUME (Spanish)

map-stories-francisca-matteoli

francisca-matteoli

Publié dans For English speakers, Library, News | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés

Paris – Association Chirurgie Plus 2016

Scroll down for the English version

J’étais en train de vous raconter le voyage que j’ai fait cet été en Afrique, mais avant de continuer, je voulais vous parler du week-end dernier à Paris où Bertrand et moi avons organisé notre événement annuel pour l’Association Chirurgie Plus que Bertrand a créée il y a neuf ans. Beaucoup de travail, beaucoup de stress, mais un grand succès.
Beaucoup d’amis sont venus nous soutenir dans le somptueux salon de l’hôtel Meurice qui avait organisé spécialement pour nous un magnifique après-midi. Les hôtesses de l’agence Florence Doré qui nous aide à chaque fois, ont vendu beaucoup de tickets de tombola. Les enfants se sont amusés dans un salon « kids only », avec des films, des jeux et toutes les sortes de bonbons qu’ils n’ont pas le droit de manger chez eux. Bertrand a fait un discours pour expliquer le but de l’association à ceux qui ne la connaissent pas : offrir une formation à des chirurgiens de pays défavorisés, à Paris, dans les meilleurs services de chirurgie, pour qu’ils repartent chez eux avec un savoir immédiatement utile. Nous avions des lots fantastiques pour notre tombola donnés par les grandes maisons de luxe qui nous soutiennent et je crois que tout le monde est reparti heureux. Merci à tous ceux qui sont venus ou ont envoyé un mot de soutien (ou un chèque!). Nous savons que vous avez tous des vies déjà très occupées, alors nous vous sommes encore plus reconnaissants.

Association Chirurgie Plus 2016

Association Chirurgie Plus 2016

Association Chirurgie Plus 2016

Paris – Association Chirurgie Plus 2016

I had started to tell you about my trip to Africa last summer, but before continuing, I wanted to tell you what happened last weekend in Paris. Bertrand and I had organised the annual fund-raising event on behalf of the Association Chirurgie Plus, founded by Bertrand nine years ago. This involved a lot of work and a lot of stress, but it was all worth it because it was a great success.
So many friends came to give us their support in some of the sumptuous salons at the Meurice hotel where they especially organised a wonderful afternoon for us. The Florence Doré hostesses (who faithfully help us every year) sold lots of tombola tickets. The children had great fun in a special “kids only” salon with films, games and all sorts of sweets they’re not allowed to eat at home. Bertrand gave a talk to explain the Association’s aims to those who might not know much about them: namely to provide training for surgeons from less privileged countries in some of the best operating theatres in Paris enabling them to immediately put what they have learnt into practice as soon as they get home. There were some fantastic tombola prizes offered by luxury brands that support us and I think everyone had a great afternoon. A very big thank you to everyone who came or sent a supportive message (or a cheque)! Especially as you have your own very busy lives. MANY HEARTFELT THANKS to you all.

Publié dans Association Chirurgie Plus, For English speakers | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Botswana – Fantastique Afrique, et un tout petit peu sur mon livre

Scroll down for the English version

Dans mon dernier post je vous disais que cet été, après Johannesburg (et avant d’aller visiter le reste de l’Afrique du Sud) nous avons décidé d’aller au Botswana. Nous avons pensé que puisque nous étions dans cette région du monde, nous pouvions faire un safari – ce que nous n’avions encore jamais fait. J’étais d’abord un peu réticente à l’idée (très touristique, pas assez authentique, trop organisé…), mais l’expérience a été en fait extraordinaire. Je pense que cela a beaucoup à voir avec le choix de notre camp – le Mombo Camp dans la Moremi Game Reserve, une réserve officiellement protégée au cœur du fantastique Delta de l’Okavango. Si vous ne connaissez pas l’Afrique, c’est un endroit qui vous fera comprendre pourquoi des gens comme Rudyard Kipling sont tombés amoureux de ce continent. Le Delta de l’Okavango est non seulement exceptionnel du point de vue de sa faune et de sa flore, mais on y trouve plusieurs millions d’îles qui forment un paysage incroyable, sans une habitation, s’étendant dans toutes les directions. Et la Moremi Game Reserve est le territoire de tous les animaux sauvages que vous pouvez imaginer. La plupart du temps vous êtes le seul spectateur, au milieu du paysage infini. Il n’y a pas de moments plus magiques que les matins africains, quand vous regardez le paysage encore endormi noyé dans la brume blanche. C’était merveilleux aussi de ne plus être relié à internet aux portables ou au reste du monde.

Je vous écris tout ça pendant que mon livre, Map stories, histoires de cartes, est en train d’être envoyé aux journalistes dans de nombreux pays. J’espère qu’ils l’aimeront et que vous aussi. C’est toujours un grand moment pour un auteur (même après 10 livres…) et je ne pense que cela changera jamais – heureusement, en un sens. Si vous voulez écrire un article sur mon livre et/ou me proposer des interviews vous pouvez envoyer un message ici : contact@franciscamatteoli.com – Si vous cherchez des idées de voyages, ce blog en est rempli ! Pour finir, je vais essayer d’être plus active sur Instagram et Facebook ces prochains jours, promis!

Francisca Mattéoli - Safari Botswana

Francisca Mattéoli - Safari Botswana

Francisca Mattéoli - Safari Botswana

Francisca Mattéoli - Safari Botswana

Francisca Mattéoli - Safari Botswana

Botswana – Fantastic Africa, and a little about my book

In my lat post, I was letting you know that this summer, after Johannesburg (and before visiting the rest of South Africa), we decided to go to Botswana. We thought that since we were near that region, we could go for a safari – which we had never done before. At first, I was a little reluctant to the idea (very touristic, not authentic enough, too organized…), but it turned out to be an amazing experience. I believe it had a lot to do with where we stayed – the Mombo Camp in the Moremi Game Reserve, a reserve officially protected at the heart of the fantastic Okavango Delta. If you do not know Africa, it is a place which will make you understand why people such as Rudyard Kipling fell in love with this continent. The Okavango Delta is not only exceptional from a fauna and flora perspective, but it is composed of several million islands which form an incredible scenery, free of constructions, and that stretches endlessly. in every direction. Also, the Moremi Game Reserve is the territory of all the wild animals you can think of. Most of the time, You are the only spectator, at the center of this infinite panorama. There are no better magical moments than the African mornings, contemplating the landscape still asleep in the white mist. It was also wonderful being disconnected from the Internet to phone calls and even from the the rest of the world.

I am writing this while my latest book, Map Stories: The Art of Discovery, is being sent to journalists in numerous countries. I hope they will enjoy it and so will you. It is always a big moment as a writer (even after ten books…) and I think it will never change – thank goodness in a way. If you want to write an article about my book, and/or interview me, you can send an email at contact@franciscamatteoli.com – If you are looking for travel ideas, this blog is filled with them! At last, I’m going to try to be more active on Instagram and Facebook these next few days, I promise!

Publié dans Adventure, For English speakers, Life, Travel | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Johannesburg – Savane urbaine

Scroll down for the English version

J’ai eu beaucoup de mal à faire une sélection des photos de cet été que Bertrand et moi avons passé au Botswana et en Afrique du Sud. Nous avons décidé d’aller dans des pays que nous ne connaissions pas – l’Afrique du Sud était la première destination – et puisque nous allions atterrir à Johannesburg, nous avons pensé que nous pouvions aller aussi au Botswana qui n’est pas très loin (1h16 de vol exactement).

Ce qui m’a vraiment frappé à Johannesburg, est le fait que la ville est à la fois délabrée et neuve, en ruine et en construction. A ce que j’ai pu voir, ce n’est pas une belle ville, mais elle m’a touchée par ses immeubles laissés à l’abandon (la plupart datant des années 70 ou 80) et si je vous en parle, c’est aussi parce que j’ai remarqué que beaucoup de gens qui viennent visiter l’Afrique du Sud vont directement à Cape Town et ne s’arrêtent pas dans cette ville qui est pourtant, à mon avis, une étape clé pour comprendre l’Afrique du Sud. Il a bien-sûr son histoire et tout ce qui la lie à la vie et au combat de Mandela, mais aussi une énergie qui montre qu’elle va de l’avant, avec des quartiers remplis de galeries et de bistrots branchés comme le complexe 44 Stanley.

J’ai pris cette photo dans le centre, entre Fox et Rissik Street, un coin où les immeubles donnent l’impression d’être restés dans les années 50. Nous avons quitté le quartier élégant où se trouvait notre hôtel The Saxon, et sommes arrivés dans ce quartier d’une autre époque, grouillant de monde et de races mélangées. C’était vraiment étonnant. Cette fresque est l’œuvre de l’artiste Faith 47 et je dois dire que je l’ai trouvée d’une poésie fantastique au milieu des façades en ruines et des rues défoncées. Je trouve qu’elle résume tout à fait la ville que j’ai vue, la « savane urbaine » que j’espère vous aimerez aussi.

PS : MAP STORIES est maintenant disponible en anglais et beaucoup d’autres langues. Vous pouvez le pré-commander sur Amazon/Barnes&Noble/WHSmith/etc.

francisca-matteoli-johannesburg

Johannesburg – Urban Savannah

I found it extremely difficult to choose a selection of our summer holiday photos taken in Botswana and South Africa. We had decided that we wanted to go somewhere we didn’t know – South Africa was the first choice – but because we would be landing in Johannesburg, we thought we would take the opportunity of visiting Botswana as well, because it isn’t that far away (a 1h 16 minute flight to be precise).

What really struck me in Johannesburg was the fact that the city is both dilapidated and brand new, in ruins and under construction. From what I was able to see, it is not a particularly beautiful city, yet its derelict buildings moved me (most of them date from the Seventies or the Eighties) – and if I am mentioning this it is also because I noticed that many visitors to South Africa go straight to Cape Town without seeing this city. Yet, in my opinion, Johannesburg is definitely a key place to visit in order to fully understand South Africa.

There is of course its history and everything that links it to life and Mandela’s struggle, but also a real dynamism demonstrating that it is definitely going forward, with areas full of galleries and trendy bars, like the 44 Stanley complex.

I took this photo in the town center, between Fox and Rissik Street, where you get the impression that the buildings still belong to the Fifties. Leaving the elegant area and our hotel, The Saxon, we came across this district that belongs to another era, chockablock full of people, with a complete mixture of races. It was quite amazing. This fresco is the work of the artist Faith 47 and I must admit that I find it incredibly poetic in the midst of so many derelict facades and devastated streets. For me, it absolutely encapsulates the city I saw, the “urban savannah” that I hope you will also love.

PS: MAP STORIES is now available for preorder in English and many other languages at : Amazon/Barnes&Noble/WHSmith etc.

Publié dans For English speakers, Life, Travel | Marqué avec , | Commentaires fermés