The World – Année 2018 et un peu de 2019

Scroll down for the English version

L’année 2018 a été un peu étrange. J’ai été submergée par l’écriture de mon nouveau livre, et comme à chaque fois, cela m’a fait l’effet d’une course de haies, parce que je m’impose un rythme terriblement strict pour terminer vite l’écriture et avoir le temps de corriger mes textes tranquillement bien avant la deadline. Cela me donne l’impression d’être comme un marathonien. Je suis tout aussi épuisée à force de mettre un mot après l’autre et de recommencer encore, et encore, et encore.
Certaines personnes pensent qu’un écrivain de voyage raconte un peu ce qui lui plait sur ses vadrouilles et que cela fait un livre, mais en réalité, le travail, (le mien en tout cas), est très structuré. Comme je ne veux pas ennuyer mes lecteurs, je cherche un angle différent pour chaque chapitre, ce qui est finalement le plus difficile. Ensuite, il faut trouver comment développer l’idée en écrivant un texte (généralement court) – un autre challenge. Surtout, si on veut se renouveler et apporter autre chose que le livre précédent. Après dix livres, il faut vraiment faire preuve d’imagination. Quand j’écris mes histoires, j’essaie de passer cette énergie, cette petit graine magique. J’espère y parvenir.

Mon but pour 2019, est de faire le plus beau livre possible avec toutes ces histoires que j’ai (presque) terminées. Il sera publié en 2020, par les Éditions Louis Vuitton et Les Éditions Xavier Barral.

Quoi d’autre ? Sur mon Instagram et Facebook, vous trouverez de superbes photos de mon récent voyage à Rio, une de mes villes favorites au monde, comme beaucoup d’entre vous le savent déjà. Vous trouverez aussi mes adresses et d’autres histoires sur Rio dans ce blog.
Nous préparons également notre prochain événement pour l’Association Chirurgie Plus
Plus de détails dans mon prochain post.

Et pour avoir d’autres informations, n’hésitez pas à envoyer un email à :
contact@franciscamatteoli.com

Voilà pour aujourd’hui!

The World – the year 2018 and a bit of 2019

2018 has been an odd sort of year. I was snowed under writing my new book and, as usual, it felt as if I was riding in a steeplechase. Because I had set myself such a strict timetable in order to finish writing as quickly as possible and have time to correct my texts in peace before the final deadline. I always feel as if I’ve been running a marathon. I am just as exhausted after putting one word after another, then starting over again, and again, and again.
Some people think that travel writers simply write whatever they like about their meanderings and that this then becomes a book, but in fact the work involved (I speak for myself) is extremely organized. Because I don’t want to bore my readers, I always try to find a different angle for each chapter, and this is one of the main difficulties. Then I have to find a way of developing the idea by writing a text (usually fairly short) – yet another challenge. Particularly if I want to write something new and improve on my previous book. After ten books, I have to stimulate my creativity. When I write my stories, I always try to transmit this energy, this little magical seed. I hope that I do this.

My aim for 2019 is to write the best possible book containing all the stories that I’ve (nearly) finished writing. It will be published in 2020 by Louis Vuitton Editions and Editions Xavier Barral.

What else ? If you use Instagram and Facebook, you’ll find beautiful pictures taken during my recent trip to Rio, one of my favorite cities in the world, as many of you already know. You’ll also find my adresses and more stories about Rio on this blog.
We are also preparing our next event for Association Chirurgie Plus
More details in my next blogpost.

For further information please don’t hesitate to send an email on: contact@franciscamatteoli.com

That’s all for today!

Publié dans For English speakers, Library, Life, News | Marqué avec , | Commentaires fermés sur The World – Année 2018 et un peu de 2019

CONDE NAST TRAVELER

J’ai eu le plaisir de parler avec Mark Ellwood, du Condé Nast Traveler, de l’époque de ma vie où j’ai habité à l’hôtel, quand ma famille et moi sommes venus vivre à Paris et de l’expérience que cela a été (comme Héloïse, mais à Paris). Merci Mark pour cette conversation et tous les souvenirs que cela m’a rappelé.

🇬🇧 I recently had the pleasure of talking to Mark Ellwood (Condé Nast Traveler) about the time when I lived in a hotel with my family after we moved to Paris. And what an experience it was (like Héloïse, but in Paris). Thank you so much Mark for this conversation and for all the memories I was reminded of.

Click on the link to read the full interview (in English).
www.franciscamatteoli.com/fr/presse.html
 

Condé Nast traveler Francisca Mattéoli

Publié dans For English speakers, Life, News | Marqué avec , | Commentaires fermés sur CONDE NAST TRAVELER

Chile – Dias en Santiago

Scroll down for the English version

Cet été, je suis retournée au Chili et cela m’a fait une joie immense d’être à nouveau chez moi. J’ai passé quelques jours à Santiago (pour commencer), une ville que je redécouvre à chaque fois que j’y vais, et comme on me demande souvent mes adresses, je vous en donne quelques-unes ici. On parle souvent de Santiago comme d’une ville de passage pour ceux qui vont en Patagonie ou ailleurs dans le pays, mais je conseille vraiment d’y rester deux ou trois jours parce qu’elle montre bien la formidable énergie positive du Chili. Pour vous donner un exemple, l’architecte de Santiago, Alejandro Aravena, a reçu en 2016 le célèbre prix Pritzker, et beaucoup d’autres, depuis. Cela vous donne une idée de ce que vous pourrez trouver ici, rien que du point de vue architectural. Ça, mêlé à l’ambiance ancienne, même nostalgique de certains quartiers, compose une ville surprenante qui m’émeut toujours. Cette fois, j’ai choisi de rester dans un boutique-hôtel ravissant du Barrio Lastarria – qui ressemble au quartier du Marais ou à Notting Hill. De là, vous pouvez aller dans beaucoup d’autres endroits intéressants à pied.
J’aime aussi beaucoup le quartier de Vitacura, parce que c’est calme, élégant, et un peu européen avec toutes les belles petites maisons privées. Mais ce qui me fait vraiment le plus plaisir quand je suis à Santiago, c’est d’aller dans un bistrot avec mes amis, et commander des empanadas avec un bon pisco sour (mon père était un spécialiste du pisco sour!). Ça, pour moi, c’est vraiment le Chili.
Pour finir, je dirai que je suis très fière de tout ce que mon pays a accompli. Il n’arrête pas d’évoluer, de bouger, de se transformer en mieux, ce qui est très excitant et donne pour moi un charme très particulier à Santiago. Et voici quelques photos que j’aime pour le prouver (& Muchas Gracias à mon ami Jean-Paul pour ses suggestions et son immense disponibilité).

PS : Sur les dernière photos, moi au Chili à 5 ou 6 ans, et aujourd’hui…

Mes adresses : Lastarria Boutique Hotel, Restaurant/bar Liguria Lastarria, Temple Baha’i de Sudamérica, Torres Siameses d’Alejandro Aravena (Vincuña Mc Kenna 4860, Santiago), Museo Chileno de Arte Precolombiano (Bandera 361), Centro Artesanal Los Dominicos (shopping…), Licantai Artesanía Chilena (beautiful souvenirs – Mall Vivo Los Trapenses + Aeropuerto Internacional de Santiago), Hosteria Doña Tina (Lo Barnechea- wonderful historic restaurant- Dona Tina started her career more than 40 years ago…), Librería Ulises (José Victorino Lastarria 70).

🇬🇧 I returned to Chile this summer and I was so happy to be «home» again. I spent a few days in Santiago (to begin with), a city that I re-discover every time I go there, and as I’m often asked for addresses,I’m including some here. People often think of Santiago as being just a city that people pass through on their way to Patagonia or elsewhere in Chile. But I really do recommend spending two or three days there, because Santiago is a fine example of all the positive energy that is prevalent in Chile today. For example, did you know that one of Santiago’s architects, Alejandro Aravena, was awarded the famous Pritzker prize and has recently received yet another award. This will give you some idea of what you might expect to find here, and that’s only the architecture.. The mix of all this with the ambiance of past times (and even a touch of nostalgia) in some neighborhoods, is what makes Santiago a city that is so full of surprises and never fails to move me. This time I stayed in a lovely little boutique hotel in the Bohemian quarter of Lastaria – it’s a bit like the Marais or Notting Hill. And from there you can easily visit many other interesting places on foot.
I also liked the smart neighborhood Vitacura very much, because it’s serene and elegant (and somewhat European with all its beautiful little houses). As I write this blog, I realise that I haven’t mentioned the thing that gives me the most pleasure when I’m in Santiago… and that’s going to a bistro with friends and ordering empanadas with a good pisco sour(my father was a pisco sour specialist!) This really is what Chile is all about.
Finally, I would like to say that I am very proud of everything that my country has accomplished. It hasn’t stopped evolving and moving forward, something that is very exciting and gives a very special charm, in my view, to the city. So here are some of my favorite photos to prove it (& Muchas Gracias to my friend Jean-Paul for his suggestions and immense availability).

PS: On the last pictures; me, in Chile at 5 or 6 years old, and today…

Publié dans For English speakers, Places & people, Travel | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Chile – Dias en Santiago