Rencontre avec l’inconnu

Scroll down for the English version

Si le confinement nous a appris quelque chose c’est que maintenant tout peut arriver. Et aussi, que l’inconnu n’est plus forcément très loin, dans une contrée au bout du monde, mais peut surgir à deux pas de chez nous.
Dernièrement, par exemple, j’ai vu qu’il y avait un jardin magnifique à quelques minutes de mon appartement que je n’avais jamais remarqué auparavant. Et j’habite dans le quartier depuis plus de dix ans… Tout est possible à présent, n’importe quoi peut se produire n’importe où, et la rencontre avec l’inconnu que j’ai toujours recherchée si passionnément en voyage, je peux maintenant la trouver à l’épicerie au coin de ma rue. Le risque, l’exploration, l’inattendu, est là, à portée de main.
Cet été, par exemple, comme je ne pouvais pas aller en Amérique du Sud, je suis restée en Europe, et j’ai redécouvert des endroits que j’avais presque oubliés. J’ai pris le temps d’aller en Espagne, où je voulais retourner depuis des années, de revoir des amis en Provence, d’aller marcher dans la montagne, de faire de la route. J’ai été étonnée de trouver cette sensation de liberté et d’incertitude que j’aime tant quand je suis en voyage, à une si courte distance de chez moi. Je ne crois pas que les gens vont arrêter de voyager dans l’avenir car aller voir ce qui se passe ailleurs est, je pense, un besoin humain, mais beaucoup de gens, vont sûrement, comme moi, voir le monde avec des yeux neufs. Et aussi redécouvrir le bonheur de voyager en imagination.
Cet été, nous avons tous vécu comme « en flottement » et nous le sommes encore, pour beaucoup d’entre nous. La plus grande consolation que nous pouvons avoir ces temps-ci, est de savoir que le monde entier est dans le même cas, dans cette même incertitude, qu’elle nous fait nous sentir plus ouverts au monde, plus disposés à regarder ce qui nous entoure. Nous devons nous adapter, pour le meilleur ou le pire… J’espère pour le meilleur.

Si vous voulez plus d’inconnu, voici quelques-uns de mes moments préférés :
En ces temps difficiles
Brésil – South American way
Sintra – Retour à l’été

Restez tous en bonne santé !

Meeting the Unknown

If the confinement has taught us something, it is that anything can happen. Also, that the unknown is not necessarily far away, in another country, at the other end of the world, but something that can occur just next door.
For example, l recently saw that there was a magnificent garden only a few minutes away from my flat that l had never noticed before. And l have lived in the neighbourhood more than ten years. Everythin is possible at the present time. Anything can happen no matter where and the encounter with the unknown that l have sought so passionately on my travels can be found at the grocer’s on the corner of my street. The risk, the search, the unknown, is within an arm’s length.
As l could not go to South America this Summer, I stayed in Europe and rediscovered places l had almost forgotten. I had time to go to Spain that l have wanted to revisit for years, to visit friends in Provence, to walk in the mountains; to just hit the road. I have been surprised to feel a sense of liberty, of unpredictability that l enjoy when travelling so near to home. People will not stop travelling in the future because to see what is happening in the rest of the world is, l think, a human need. But many people, like myself, are going to see the world from a different angle. Many will also have re-discovered the pleasure of travelling in their imagination.
This summer we have all been in a flap of indecision and some of still are. The only consolation we can have at the moment is to know that the whole world is in the same boat, the same uncertainty. This makes us feel less distanced and forces us look more attentively at everything around us. We must adapt – for better or worse… Hopefully for the better.

If you want some more of the unknown, here are some of my favorite moments:
During these challenging time
Brazil – South American way
Sintra – Memories of summer

Stay safe dear friends!

Publié dans For English speakers, Life, Travel | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Rencontre avec l’inconnu

Merci – Gracias – Thank you

Toujours une joie pour un auteur de voir que, malgré le temps qui passe, des lecteurs continuent à le lire et à aimer son travail alors voici d’autres photos de mes livres trouvées sur internet. Avec toute ma reconnaissance pour leurs propriétaires…
Vous trouverez d’autres nouvelles sur mon travail et mes livres sur Facebook et Instagram.
Restez en bonne santé chers amis.

It’s always a joy for an author to see that despite the passage of time, readers continue to read and love his work, so here are more photos of my books found on internet. With all my gratitude for their owners…
More information on my work and books on Facebook and Instagram.
Stay safe dear friends!

Photos: Do it in Paris / Grandhoteslegypt / Lunch & Latte

Publié dans For English speakers, News | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Merci – Gracias – Thank you

Paris, la France et Kenneth Grahame

Scroll down for the English version

Dernièrement, j’ai passé beaucoup de temps en France, et à Paris, où je prends mon petit déjeuner toujours au même endroit, avec le même croissant au beurre, le même café noisette, pratiquement à la même heure, avant de me mettre au travail. Voyager en Amérique du sud n’est pas une option en ce moment, alors je découvre, ou plutôt, je redécouvre Paris et la France, le pays que mes parents ont choisi et où ils ont décidé de m’emmener vivre. Je n’ai pas souvent écrit sur la France dans ce blog parce que je pensais que je pourrais toujours le faire plus tard, quand j’aurai vu le reste du monde… Avec la situation actuelle, « plus tard », c’est « maintenant ».

Quand j’habitais au Chili, la France était pour moi un univers totalement inconnu. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais trouver, ni quelle langue parlaient les habitants, ni même à quoi pouvaient ressembler ces habitants. Mais je savais une chose, que c’était loin. Très loin. Il fallait franchir les Andes, prendre un bateau à Buenos Aires, traverser la moitié du monde, voyager pendant plusieurs semaines. Ce qui est exactement ce que nous avons fait. Le temps a passé depuis, mais bizarrement je me sens toujours comme cette étrangère découvrant la France. J’ai passé tellement d’années à voyager ailleurs, qu’en un sens, c’est vrai. Ce qui, en définitive, est une bonne chose. Rien n’est plus excitant que les premières fois. Et ici, j’ai continuellement l’impression de vivre des premières fois.

J’ai souvent des demandes de personnes qui veulent connaître mes endroits préférés en France. Impossible de répondre brièvement mais voici tout de même une petite liste (plus bas) avec quelques endroits qui sont pour moi « typiquement français ». Ne me demandez pas ce que cela veut dire. J’essaierai de me pencher sur la question une autre fois. Tout ce que je sais, c’est que ce sont des endroits que je n’ai vus qu’ici. Ce qui est déjà un début de réponse. Ceux qui suivent ce blog savent que j’essaie d’éviter les lieux prétendument « incontournables », ou ceux qui font courir les foules. Je pense aussi qu’il est de mon devoir de trouver des endroits qui ont un style personnel et ne rentrent pas forcément dans une catégorie. J’espère que vous aimerez ma sélection autant que moi. Il m’arrive évidemment d’aller dans des lieux incontournables, mais c’est généralement parce qu’ils sont uniques, et ont une magie bien à eux. J’ai aussi pensé à tous ceux rêvent de nature et d’espace, comme moi. Plus que jamais, je crois que nous avons tous besoin de nous réfugier dans un monde merveilleux, comme celui inventé par Kenneth Grahame dans le Wind in the Willows (Le Vent dans les Saules). Un univers d’évasion enchanté… Une vraie bouée de sauvetage ces jours-ci.

La Colombe d’OrLe Château de CassisLa Fontaine de Mars – Un marché en Provence comme L’isle sur la Sorgue… Et j’ajoute la superbe exposition du travail de Nicolas Vial au Musée de Guéthary.

Paris, France and Kenneth Grahame

Recently l have spent a great deal of time in France and especially in Paris where l always have breakfast at the same place before starting to work, always with a croissant, a small café au lait, and nearly always at the same time. As travelling to South America is out of the question at the moment l am discovering, or rather re-discovering Paris and France, the country my parents chose and brought me here to live. I have not written often about France in my blog thinking that l could always leave that until later when l had seen the rest of the world. Given the present situation, « later » is « now ».

When I lived in Chile, France was for me a totally unknown universe. I had little idea of what I would discover, the language people spoke, what they looked like. But I knew one thing, that it was far away. Very far. One had to cross the Andes, board a ship from Buenos Aires, and sail half way across the world. A voyage of several weeks. Which is exactly what we did. Time has passed since then, but strangely, I often feel like that foreigner discovering France for the first time. And, having traveled so much, this is true in a way, and definitely a good thing. Because nothing is more exciting than the first time and here I continually have the feeling of living a first time.

People often ask me what are my favorite places in France. It is impossible to answer briefly but here is a little list (below) with some places that are, for me, « typically French ». Don’t ask me what that means. I’ll try to figure that out another time. One thing I can say is that I have only seen these places here in France. And this is the beginning of the answer. Those who follow this blog, know that I try to avoid the so called « must see » places, or those that draw crowds. Also I think that I have a certain need to find places with a real personality or style. And that do not necessarily fall into a specific category. I hope you like my choices as much as I do. I do visit « must see » places but mostly when they are unique and have a magic of their own. I also think about those who hunger for nature and space as I do. More than ever, I believe that we all need to find refuge in a magic world like the one invented by Kenneth Grahame in The Wind in the Willows, an enchanted universe of evasion… A true lifesaver these days.

La Colombe d’OrLe Château de CassisLa Fontaine de Mars – A market in Provence like l’Isle sur la Sorgue… And also, at the Guéthary Museum, the wonderful exhibition of the works of Nicolas Vial.

Publié dans For English speakers, Life, Lifestyle | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Paris, la France et Kenneth Grahame