Alaska, en route pour Homer

Un clic par la voiture et la photo était prise. Un bout de terre, un hydravion. Le meilleur moyen – parfois le seul – de communication par ici. Une machine magique de la taille d’une boîte à chaussures, comme dans tous ces endroits du globe où la terre est inaccessible, même par bateau. On dit que les distances s’amenuisent, que les endroits isolés sont de plus en plus faciles d’accès… Il y a encore, par chance, des endroits à l’opposé de nos vies qui donnent envie d’aller voir ce qui s’y passe. C’est plus que seulement du voyage. Je me disais, qui vit là ? Comment se passent leurs journées ? Est-il, est-elle, sont-ils, heureux ? Se sentent-ils libres ou enfermés ? Ont-ils un chien, des enfants, et le matin, vont-ils travailler dans le coin ou travaillent-ils là, vont-ils fêter bientôt un anniversaire ? Toutes ces vies que je ne connaîtrais jamais, allaient-elles avoir quand même un impact sur moi ? Je songeais à toutes ces personnes qui avaient des joies et des peines aussi. Qui sur leur bout de terre, se disaient peut-être la même chose que moi au même moment.

Ce contenu a été publié dans Travel, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Alaska, en route pour Homer

  1. Hi Francisca!

    YES! We have been getting your emails, but I’m not sure why you haven’t been getting our replies 🙁
    Maybe for some reason they’re going into your spam folder? Anyways, thank you so much for sending us the link to this blog – we really enjoyed everything, and I forwarded it to Mako as well!

    Keep in touch!
    Jess

Les commentaires sont fermés.