Mon prochain livre très bientôt…

Scroll down for the English version

Voici une photo prise « en coulisses » avant de pouvoir vous montrer à quoi mon nouveau livre va ressembler. Le titre est Voyages Extraordinaires.
En terminant de l’écrire, j’ai souvent pensé à mes autres livres et au fait que beaucoup d’entre eux ne seraient plus réalisables aujourd’hui compte-tenu de ce qui se passe dans notre monde. Je ne pourrais plus, par exemple, enchaîner Atacama, le Pérou, l’Amazonie, la Californie en un mois comme je l’ai fait pour mon livre Aventuriers. Il serait impossible de traverser en quelques semaines la moitié des États-Unis jusqu’en Alaska – un de mes plus grands bonheurs quand j’écrivais Échappées Belles. Je ne parle pas du Tour du Monde entreprit il y a vingt ans et de toutes les autres expéditions – Pôle Nord, Patagonie, Brésil, etc, etc – réalisées les unes après les autres, juste pour le plaisir de l’aventure – qui ont toutes trouvé leur place dans mes livres.
Ces voyages n’étaient jamais simples, certains étaient même terriblement compliqués du point de vue de l’organisation – faite par Bertrand et moi, parfois seulement quelques jours avant de partir, sans Internet pour nous aider – mais l’excitation venait aussi de là. La grande différence avec aujourd’hui est que nous acceptions tout cela avec joie, et peut-être plus important, que nous l’avions choisi. Et puis, ces voyages étaient autorisés et possibles. La plupart d’entre eux sont interdits aujourd’hui et à la différence d’hier, ils représentent un risque bien réel, ce qui est très différent du risque « éventuel » que nous ne faisions qu’imaginer il y a quelques années.
Tous mes livres m’apparaissent maintenant comme des sortes de témoignage de ce que nous pouvions faire, et en le regardant, il m’arrive de ressentir une pointe de nostalgie. Nostalgie mêlée à la joie de l’accomplissement.
J’espère que ces douze livres seront une source d’inspiration et vous donneront envie de préserver un certain art du voyage qui fait partie de mon héritage familial et célèbre aussi ces années de « folles aventures à travers le monde ». En souhaitant que ces années reviennent bientôt.
 
PS : Voyages Extraordinaires sortira en anglais et français le 15 avril prochain et voici la superbe couverture.

My next book very soon…

A « behind the scenes » photo until I can show you what my new book will look like – The title is Extraordinary Voyages.
After l finished writing it l’ve been thinking about my other books and the fact that many of them would not be possible today, given what is happening in our world. For example, l could no longer link up Atacama with Peru, the Amazon and California in a month as l did for my book Adventure Hotel Stories. It would be impossible to cross half the US to reach Alaska in a few weeks – one of my happiest memories while writing Escape Hotel Stories. Not to mention the World Tour l made twenty years ago and all the other expeditions – the North Pole, Patagonia, Brazil etc. etc. one after the other, just for the pleasure of the adventure. These have all found a place in one of my books.
Not that all these journeys were easy to organize and some were extremely complicated, coordinated by Bertrand and myself, sometimes only days before our departure, without any Internet to help us. But the excitement stemmed in part from that fact. The biggest difference in comparison to the present lies in the fact that we joyfully accepted all that and, perhaps more importantly still, that it was our choice to contend with them. But of course such voyages were permitted and possible in those days. Most of them are forbidden today and, in contrast to a far away yesterday, would represent a formidable risk – quite different from any possible risk we could have imagined only a few years ago.
Today it seems to me as if all my books are a sort of testimony to what we could do then, and l can’t help looking through them with a touch of nostalgia. Nostalgia also tinged with the joy of accomplishment.
Today, I hope that these twelve books will be a source of stimulation and make you want to preserve that particular art of travel – an intrinsic part of my family inheritance – and celebrate those years of « mad adventures across the world ». In the hope they’ll be back one day soon.

PS: Extraordinary Voyages will be released on the 15th of April and here’s the gorgeous cover.

Publié dans For English speakers, Library, News | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Mon prochain livre très bientôt…

Maroc, Nouvelle Année et premier voyage

Scroll down for the English version

Pour commencer cette nouvelle année j’ai décidé de faire un « premier » voyage – malgré toutes les contraintes, tests, etc. et étrangement, j’ai choisi un lieu isolé, loin de tout, où il n’y avait presque personne. Cela peut paraître paradoxal après nos dernières expériences de confinements, mais je voulais retrouver le côté positif de l’isolement. La liberté de faire ce que l’on veut, le retrait du monde (quand nous le choisissons), l’éloignement de tout ce qui oppresse ces derniers temps… La bonne idée a été d’opter pour l’Atlas Marocain – que je connaissais déjà – un lieu pratiquement inchangé depuis que Delacroix et les Orientalistes l’ont peint au XIX siècle. Cela s’est avéré extrêmement apaisant et rassurant de découvrir que quelque chose de permanent pouvait exister au milieu du maelstrom de folie qui nous entoure.

Nous sommes arrivés à notre hôtel après une petite heure de route de Marrakech et pendant tout le trajet, n’avons vu que des montages, des falaises, et des vieilles routes de terre dorées par le soleil. Un spectacle vraiment magnifique. Le panorama depuis l’hôtel, sur le petit village berbère d’Asni, était un enchantement. La propriété qui entourait l’hôtel – la Kasbah Tamadot – s’étendait jusqu’au fond des montagnes, et il n’y avait rien pour gâcher la vue, pas un panneau, pas une construction moderne, aucun bâtiment déplaisant. Tous les gens sur place ont fait preuve d’une extraordinaire hospitalité. Une qualité dont nous avons grand besoin en ce moment et que nous avions presque oubliée avec tous ces lieux fermés dans les villes. Ce fut un dépaysement absolu et je n’ai pas étonnée d’apprendre que le film Sept ans au Tibet (d’après le roman de Henrich Harrer) avait été tourné ici. Cela ressemblait vraiment à un autre monde, et aussi à certaines parties du Chili.

Un matin, nous sommes partis marcher dans les montagnes, et n’avons croisé que des bergers avec leurs troupeaux. Au retour, nous sommes passés par des vergers et des oliveraies – un univers naturel en complet contraste avec celui que nous avions quitté le jour d’avant. Nous avons pris le temps de lire au soleil, de marcher dans le jardin, de discuter tranquillement avec les trois autres clients de l’hôtel aussi déconcertés que nous d’être là. Mais le meilleur moment a sûrement été quand nous nous sommes retrouvés à nos trois tables séparées dans le restaurant, le soir du premier de l’an, et que nous avons fêté cette nouvelle année en gardant nos distances, tous conscients de ce que ce moment avait de surnaturel et d’unique. Je pense que je me souviendrais toujours de ces méchouis (délicieux) et de nos conversations d’un bout à l’autre de la salle. Et aussi de nos regards le lendemain, le 1er janvier, quand nous nous sommes retrouvés et souhaités une « Bonne Année »…

Je profite pour remercier la Kasbah Tamadot et tous ceux qui ont fait de ces premiers jours de 2021 une réussite inespérée. Sans le savoir, vous nous avez offert un formidable cuirasse pour supporter les prochains confinements !

NB : Vous pouvez voir tous mes livres de voyages sur mon site www.franciscamatteoli.com et lire mes autres récits aussi en allant sur Google.

Morocco, New Year and first voyage

To start this New Year, I decided to make my « first » voyage in spite of all the restrictions, tests etc. and strangely enough I chose an isolated place, far from everything, where there where very few people.This may seem incongruous given our recent experience of confinement but I wanted to find a positive side to isolation… The freedom to do what we wanted, to retreat from the world, (when we chose), to leave behind all that has oppressed us recently. It was a great idea to opt for the Moroccan Atlas, which I knew already, a place that is practically unchanged since Delacroix and the Orientalists came here to paint in the XIX century. It proved to be very calming and extremely reassuring to discover that something enduring could exist amongst the maelstrom of sorrow that surrounds us.

We arrived at our hotel after a little less than one hour’s drive from Marrakesh, during which we saw only mountains, cliffs and ancient dust roads , coloured gold by the sun. A truly spectacular sight. The panoramic view from the hotel facing the Berber village of Asni was a pure enchantment. The property surrounding the hotel – the Kasbah Tamadot – reached to the foot of the mountains and there was nothing to interrupt the view, not a billboard, no modern buildings, no construction. Everyone was exceptionally hospitable. A quality we have great need of at the present moment and have practically forgotten due to so many places being closed in the cities. It was a complete change of scenery and I wasn’t surprised to learn that the movie Seven Years in Tibet (based on Henrich Harrer’s novel) was filmed here. As the surroundings seemed to be of another world and also certains parts of Chile.

One morning we went walking in the mountains and encountered only shepherds with their flocks. On the way back we passed by orchards and olive groves, a natural universe in complete contrast to the one we had left the day before. We took time to read in the sun, to walk in the garden, to converse at ease with the other guests at the hotel who were as surprised as we were to meet there. But the best moment came when we found ourselves at our three separate tables in the dining room on New Year’s Eve and so celebrated, keeping our distance, all too aware of what the moment had that was surreal and unique. I think we will always remember those mechouis (delicious) and keeping up a conversation from one end of the room to the other… and our expressions when we met the next day, the 1st of January, to wish each other a « Happy New Year »…

I take this opportunity to thank the Kasbah Tamadot and all those who made the first days of this year 2021 an unexpected success. Unwittingly you have provided us with a formidable armour to help us through the next confinement!

NB : All my travel books are on my web site www.franciscamatteoli.com and you can find more stories that I wrote on Google…

Publié dans For English speakers, Life, Travel | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Maroc, Nouvelle Année et premier voyage

Association Chirurgie Plus – Même en confinement

Voici une photo prise à Madagascar il y a quelques temps, pendant un voyage pour l’Association Chirurgie Plus créée par mon mari (sur la photo) il y a plus de dix ans. L’Association Chirurgie Plus continue à travailler durant ces temps difficiles et espère recevoir très bientôt de nouveaux chirurgiens. Plus que jamais, nous devons être solidaires et regarder avec espoir vers le futur. Merci encore une fois à tous ceux qui nous soutiennent et nous donnent de la force.
Pour plus d’informations sur l’ACP, allez sur le lien ou rejoignez-nous sur Facebook. Encore un grand merci à tous.

Faites passer !

Even in lockdown

Here is a picture taken during our most recent visit to Madagascar for Association Chirurgie Plus, the humanitarian organization created by my husband (photo) more than 10 years ago. We are currently continuing our work during these challenging times, and hope to receive new surgeons as soon as possible. More than ever, we need to be compassionate and look with hope to the future. Heartfelt thanks to everyone who’s been supporting us and giving us strength.
For more information about ACP, click on the link or join us on Facebook.

Pass it on!

Docteur Bertrand Mattéoli de l’Association Chirurgie Plus
Publié dans Association Chirurgie Plus, For English speakers | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Association Chirurgie Plus – Même en confinement