The World – Des nouvelles, des adresses et d’autres choses

Scroll down for the English version

Beaucoup de temps de passé depuis le dernier post. Il y a eu l’écriture de mon prochain livre, mon travail pour l’Association Chirurgie Plus, le Brésil, New-York, Madrid… Je n’ai pas eu le temps de vous donner beaucoup de détails sur mes voyages ni sur le reste, mais finalement me voici ! A New-York, j’ai vu mon éditeur américain, Abrams. Comme je l’ai déjà dit, c’est un vrai plaisir pour un auteur d’avoir un éditeur enthousiaste, qui a envie de se donner du mal pour qu’un livre ait une belle (très belle) vie. Les discussions avec mon éditrice sont toujours un plaisir, nous avons chacune cent idées pour mon prochain livre. Je me sens vraiment soutenue, ce qui, dans mon métier, est, finalement, assez exceptionnel.

On me demande souvent mes adresses, je vous en donne donc quelques unes ici, les unes après les autres. J’ai la chance de pouvoir aller dans un club privé quand je suis à New-York, mais quand je vais à l’hôtel, j’aime The Greenwish (à Tribeca), surtout parce qu’il a un petit jardin superbe. J’adore le Fanelli’s pour déjeuner, prendre un verre et/ou diner. Pour un deli ultra typique: Barney Greengrass, mon magasin de livres : Strand bookstore (ils ont quelques uns des miens). J’adore la magnifique petite Grace Church (800 Broadway) et son cloitre datant de 1843. Et aussi, le fantastique Beekman Hotel (Lower Manhattan), un édifice emblématique de New York merveilleusement rénové, à voir absolument.

A Madrid, j’ai découvert l’hôtel Urso, aussi dans un immeuble ancien superbement rénové. L’endroit est très élégant et bien situé. Mon musée préféré est le Museo Sorolla – l’atelier-maison-jardin du peintre Joaquin Sorolla, maintenu comme à son époque ou presque, où vous vous promenez en toute liberté. Une splendeur intime, d’un raffinement absolu, qui vous fait vous sentir divinement bien. Surtout ne le manquez pas, vous me remercierez.

Madrid, est une ville pour se promener, pour s’installer à une terrasse de café ou dans un bar, pour déguster des tapas et un verre de sangria, sans se presser. Ici, faut vivre à un autre rythme. C’est toute la beauté de la ville. Une ville où les gens sourient, ont toujours un mot gentil, vous parlent comme si vous étiez de leur famille. Et si vous demandez votre chemin, il n’est pas rare qu’ils vous accompagnent jusqu’à être sûrs que vous êtes sur la bonne voie et vous embrassent sur les deux joues en vous quittant. Cela faisait longtemps que je n’étais pas revenue et j’ai été enchantée par ces quelques jours. J’ai découvert la sublime Librairie Bardón, et j’ai discuté un long moment avec Alicia et Belėn Bardon, les deux sœurs ravissantes qui s’occupent du lieu. Encore une fois, on ne trouve pas souvent un accueil aussi chaleureux quand vous arrivez dans un lieu que vous ne connaissez pas. Pour diner, je vous recommande La Taberna La Carmencita (calle de la Libertad 16), et aussi Celso y Manolo (calle de la Libertad 1). Deux endroits vraiment typiques, où tout est délicieux. Et si vous allez au Prado, allez voir le tableau « Las lanzas » ou « La Rendición de Breda », où vous découvrirez l’un de mes ancêtres peint par Velasquez.

Vous trouverez d’autres photos et détails sur Facebook et Instagram. N’hésitez pas à me dire si vous avez d’autres adresses qui valent la peine. Et bien-sûr, L’Espagne et New-York sont aussi dans mes livres…

The World – News, favorite places and a few other things

It’s been a long time since my last post. I was writing my next book, working for the Association Chirurgie+, visiting Brazil, New York and, more recently, Madrid. I didn’t have the time to give you many details of my travels or about anything else, but I’m back at last!

In New York I saw my American publisher, Abrams. As I’ve already mentioned, it really is a pleasure for an author to have an enthusiastic publisher who wants to go to a lot of trouble to give a book a fine (a very fine) future. I feel truly blessed. I always enjoy our discussions and both of us have a hundred and one ideas for my next book. I really feel I’m getting the support I need, something that is fairly exceptional in my line of work. As I’m often asked for places I would recommend, here are a few. In New York, I’m very lucky to be able to stay in a private club, but when I do stay in a hotel, I really like The Greenwich (in Tribeca), mostly because it has a wonderful little garden. I love Fanelli ‘s for lunch, having a drink or for dinner. For an ultra typical Deli there’s Barney Greengrass. My bookshop is the Strand (they stock some of mine). I’m very fond of the magnificent little Grace Church (800 Broadway) with its cloister dating from 1843. Also the amazing Beekman Hotel (Lower Manhattan), a New York flagship building that has been superbly renovated and is definitely a must see.

In Madrid I discovered the Urso hotel, also a splendidly renovated old building. Very elegant and in a great location. My favorite museum is the Museo Sorolla, were the artist Sorolia’s workshop, house and garden have been kept more or less as they were. Somewhere you can walk around at liberty. Intimate splendor with utter refinement, for that ultimate feel-good feeling. So don’t miss it, as I know you’ll want to thank me.

Madrid is a city made for strolling around, for sitting outside a cafe or bar, eating tapas with a glass of sangria, without feeling rushed. You have to live at a different pace here and this is the beauty of this city. A city where people smile, always have a kind word to say, who talk to you as if you were a member of their family. And if you ask for directions, they will often accompany you just to make sure you don’t get lost. Before kissing you on both cheeks when they say goodbye. I hadn’t been back for a long time and I was enchanted by these few days. I discovered the heavenly Bardón bookshop, where I had a long chat with Alicia and Belėn Bardón, the two lovely Bardon sisters who look after the shop. Once again, you couldn’t find a more friendly welcome when going somewhere you don’t know. For dinner I strongly recommend La Taberna Carmencita, and also Celso y Manolo (both in calle de la Libertad) – two places that are really typical and where everything is delicious. And, if you go to El Prado, make sure you see the painting «Las Lanzas » also called « La Rendición de Breda » where you can see one of my ancestors painted by Velasquez.

Photos and other details are on Instagram and Facebook. But please don’t hesitate to tell me if you have any other good places you can recommend. Needless to say, both Spain and New York are also mentioned in my books…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.